Mon atelier de peintre

Mon atelier de peintre

L'ATELIER DU PEINTRE : AVANT ET MAINTENANT

 

Auparavant, l'atelier d'artiste était le lieu de travail et parfois le logement du peintre.

Atelier doit disposer d'une fenêtre, généralement orientée au nord pour garantir une lumière constante et neutre.

Il faut une hauteur sous plafond importante pour la création d'oeuvres de grand format.

L'atelier se situe en étage.

L'artiste a besoin d'un poêle et d'un point d'eau.

 

"Le peintre dans son atelier" 1629 par Rembrandt

 

"Le peintre" Adriaen van Ostade (1610-1685)

 

 

A la Renaissance, les peintres sont considérés comme de simples artisans, souvent financés par des mécènes.

L'atelier est à la fois un lieu de création, mais aussi un lieu d'apprentissage pour ceux qui veulent devenir artistes.

Le peintre travaille seul ou avec ses apprentis, qui préparent supports, couleurs et pinceaux.

 

 

Les supports sont  : le bois, le mur et le retable.

Les apprentis qui fabriquent les pinceaux avec les poils de la queue d'hermine, d'écureuil ou de porc, vont aussi préparer les couleurs du maître, avec les ingrédients qui doivent être broyés et mélangés.

Il fallait entre 5 et 10 ans pour qu'un apprenti devienne un artiste.

 

"L'atelier du peintre" Jean-Baptiste Lallemand (1716-1803) 

 

 

 

A partir du XIXe siècle, l'atelier est un endroit où l'art s'exprime, mais aussi un espace de convivialité dans le domaine de la littérature et de la créativité, un salon des arts en quelque sorte.

 

"Réunion d'artistes dans l'atelier Isabey" 1799, par Louis Léopold Boilly (1761-1845)

 

 

"L'atelier du peintre" 1855 par Courbet

 

 

"L'atelier de la rue Condamine" 1870 par Frédéric Bazille

 

 

 

"Un atelier aux Batignolles" Frédéric Bazille

 

 

"Atelier sous les toits" 1903 Matisse

 

 

L'artiste a besoin et rêve d'un atelier bien éclairé et avec de l'espace.

La lumière est essentielle, car les couleurs peuvent être modifiées.

Si la lumière naturelle manque, alors il vaut mieux utiliser un tube fluorescent, qui donnera un bel éclairage blanc. (les ampoules qui restituent une lumière naturelle, donne une lumière un peu froide)

Si la lumière naturelle entre dans la pièce, il serait bien d'installer des stores fins, blancs et transparents, que l'on peut descendre ou monter.

Une autre solution, poser un film d'acétate ou du papier calque sur la vitre.

Pour les murs préférer le blanc ou le gris.

Une bonne ventilation quand on travaille à l'huile, un ventilateur utilisé en hiver.

Un chevalet stable ou un que l'on pose sur une table.

 

Petit truc personnel

Je place parfois mon pastel en cours, dans une zone où le soleil entre par rais (pas de soleil direct) et je regarde où vont se poser les rayons par endroits. Cela donne des idées intéressantes...Pour accentuer une zone d'ombre ou de lumière.

J'avais réalisé la rue d'un vieux village au pastel. J'avais posé ce pastel derrière l'échelle qui permettait d'aller sur la mezzanine.

Le soleil a projeté l'ombre des barreaux sur mon dessin et je l'ai transformé complètement.

J'ai rajouté tous les rais de lumière en faisant des aplats (un peu comme des glacis) et il est devenu "abstrait", dans un dégradé de tons.

Le soleil est l'ami des peintres.

 

 

 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
§
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
-
=
Backspace
 
Tab
q
w
e
r
t
y
u
i
o
p
[
]
 
Return
 
 
capslock
a
s
d
f
g
h
j
k
l
;
'
 
shift
`
z
x
c
v
b
n
m
,
.
/
shift
 
 
English
 
 
alt
alt
 
 
Paramètres


07/06/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 573 autres membres