Mon atelier de peintre

Mon atelier de peintre

LE MECENE ET L'ARTISTE

 

Un mécène est une personne riche, aimant les arts et qui finance les artistes. Aide qui leur permet de se concentrer sur leur travail, sans avoir à se préoccuper de chercher de l'argent pour subsister.

 

Le mot "mécène" vient du nom de Caius Maecenas (70 avant J-C), homme politique très riche, proche d'Auguste, empereur romain, qui permit le développement des arts.

 

 

On trouve des mécènes chez les papes, tels Jules II puis Clément VII, qui demandèrent

à Michel-Ange de peindre la voute de la Chapelle Sixtine.

 

Les princes, les rois, les ducs et les papes ainsi que les grands marchands, investissent leur argent dans la production artistique, que l'on va retrouver dans les cours.

 

Laurent 1er de Médicis, dit "Laurent le Magnifique" (1499-1492) va soutenir Botticelli.

 

 

Ludovico Sforza (1452-1508), duc de Milan, fit travailler Léonard de Vinci.

 

 

François 1er (1494-1547) très sensible à l'art de la Renaissance, invite des artistes comme Léonard de Vinci, Benvenuto Cellini, Primatice et Rosso Florentino à Fontainebleau.

 

 

Celui qui veut devenir artiste au XVe siècle, n'a qu'un désir : aller en Italie.

L'origine de la Renaissance, c'est là! Les artistes s'inspirent de l'art grec et romain de l'Antiquité.

Ils veulent représenter le corps de façon réaliste, comprendre la beauté qui relève de la création divine.

Ils ont compris la perspective, et ce sont aussi des humanistes.

Ces artistes ont un statut important dans la société, ce ne sont plus des artisans anonymes, mais des créateurs qui signent leurs oeuvres.

Les princes pour affirmer leur prestige, s'attachent les meilleurs artistes pour construire ou décorer leurs palais.

Les oeuvres sont généralement des commandes, exécutées selon les indications des riches commanditaires.

Ces mécènes favorisent les contacts entre les différents métiers : sculpteurs, peintres, architectes...

Trois villes importantes : Florence, Rome et Venise.

 

De nos jours, le mécénat a trouvé une autre forme grâce aux entreprises.

Cela passe souvent par la création de fondations, qui permettent une déductibilité fiscale des dons effectués.

Ces mécénats s'intéressent à la peinture, la restauration, le rachat d'oeuvres, la photographie, l'environnement, donc pas forcément et uniquement à l'art.

 

TOTAL a financé les travaux de restauration de la galerie Apollon, au Musée du Louvre.

VINCI a fait de même pour la restauration de la Galerie des Glaces à Versailles.

 

Même si le mécénat n'est pas un don sans contrepartie, l'artiste y trouve la reconnaissance de son travail et le mécène, un bénéfice en terme d'image et lui aussi une reconnaissance de son investissement.

 
Paramètres
§
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
-
=
Backspace
 
Tab
q
w
e
r
t
y
u
i
o
p
[
]
 
Return
 
 
capslock
a
s
d
f
g
h
j
k
l
;
'
 
shift
`
z
x
c
v
b
n
m
,
.
/
shift
 
 
English
 
 
alt
alt
 
 
Paramètres


28/06/2013 1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Liens

Voir les articles de la catégorie DIVERS