Mon atelier de peintre

Mon atelier de peintre

LES PINCEAUX

Le pinceau comme le crayon, est le prolongement de la main de l'artiste.

 

Dans l'Antiquité, les premiers pinceaux utilisés par les Egyptiens, sont réalisés avec des feuilles de palme.

Les Chinois fixent des touffes de poils sur des tiges de bambou pour peindre leurs calligraphies.

A la Renaissance, l'artiste Italien Cennino Cennini (1370-1440) explique comment faire un pinceau parfait dans son ouvrage "Livre des Beaux-Arts" en 1437.

 

cennino cennini.jpg

 

 

"Le réaliser en poils de petit-gris, de chevreuil ou avec des soies de porc".

 

Léonard de Vinci, découvre le phénomène de la capillarité et cette faculté qu'ont les poils à absorber une certaine quantité de liquide pour la restituer avec une application des couleurs plus régulière.

 

Les artistes de cette époque, recueillaient les poils sur la queue des écureuils et les rassemblaient dans une penne de pigeon.

 

Vers 1750, les fabricants de pinceaux inventent la virole métallique, qui unit parfaitement les poils au manche.

Ces viroles peuvent être en nickel, laiton, étain ou cuivre.

 

Il existe plusieurs type de poils utilisés :

 

Les naturels extra fins : Martre ou petit-gris (Les plus chers, mais avec une bonne résistance, une grande souplesse et une très bonne capacité d'absorption).

 

Les naturels fins : Putois, oreille de boeuf, chèvre ou poney (Plus pour la gouache)

 

Les soies de porc : Pour la peinture à l'huile et l'acrylique.

 

Les synthétiques : Qui grâce au nylon ont une grande élasticité (Pour l'acrylique)

J'ai essayé dans l'aquarelle et c'est plutôt agréable et intéressant à manipuler.

 

Le manche est en bois naturel : bouleau, frêne, hêtre ou chêne.

 

Plusieurs formes de pinceaux :

 

500px-Brushtypes.jpg

 

 

Pour démarrer en aquarelle :

 

-2 pinceaux petit-gris (en deux tailles différentes)

-1 pinceau plat pour les lavis (ou spalter)

 

Unknown-2.jpeg

 

-1 pinceau fin en martre pour les détails

 

Mon conseil : Il vaut mieux n'avoir qu'un bon pinceau cher, plutôt qu'un lot bon marché qui risque de laisser ses poils sur votre aquarelle.

 

Quel pinceau, pour quel usage?

 

Pour les aplats des fonds ou des ciels utilisés avec beaucoup d'eau :

 

lavis.jpg

 

Pour les détails : des pinceaux en petit-gris ou en martre

 

details.jpg

 

Pour la finition : des pinceaux précis comme ceux en martre rouge Kolinsky (plus cher...)

 

finition.jpg

 

Le pinceau en éventail:

 

440904122.jpg

 

 

Il sert pour rendre les herbes par exemple au pied des arbres, le bas d'un mur ou dans un paysage :

 

PINCEAU BALAI.jpg

 

Soit on met de la couleur sur sa palette et sans mouiller le pinceau on prend cette couleur et on balaye de bas en haut pour faire les herbes, soit on mouille un peu le pinceau. 

(selon l'effet que vous voudrez rendre)

 

Pour faire un rendu de vieilles pierres, on peut utiliser un vieux pinceau (pas cher) et il suffit de couper droit les poils. On tamponnera pratiquement à sec avec la couleur, par endroit.

 

MUR PIERRE PINCEAU.jpg

 

C'est en faisant des essais pour trouver un aspect matière selon le sujet, que vous trouverez les pinceaux qui correspondent.

Osez, osez, osez....



28/04/2014
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 541 autres membres