Mon atelier de peintre

Mon atelier de peintre

PEINDRE UN PAYSAGE

Comment bien "penser" un paysage pour le rendre intéressant à peindre.

Déjà, ne pas poser son sujet en plein milieu.

Tout comme pour prendre une photo, il faut appliquer la règle du nombre d'or, ou une version simplifiée que l'on appelle "La règle des trois tiers".

Cette règle va permettre de mettre en valeur le ou les sujets, tout en respectant des proportions harmonieuses.

Pour simplifier : il suffit de diviser en trois bandes verticales et trois bandes horizontales son paysage et il suffira de positionner le ou les sujets à l'intersection de ces lignes.

En photographie, vous disposez d'une aide dans les réglages de vos appareils numériques  : 

 

Un quadrillage déjà prêt qui vous permet de prendre une photo de paysage avec cette règle, ce qui vous permettra de réaliser une photographie esthétique et bien cadrée.

Ceci est valable également pour un sujet vertical.

On trouve beaucoup de similitudes entre photo et peinture.

 

3 tiers paysages.jpg

 

Endroits parfaits pour mettre un ou plusieurs sujets : sur les CROIX.

 

points sur trois tiers.jpg

 

regle-des-tiers.jpg

 

007tiers01.jpg

 

Faire plusieurs croquis et/ou se déplacer, pour trouver l'angle le plus harmonieux à peindre.

 

La peinture de paysage sera faite à l'horizontale pour avoir une vue panoramique. (On trouve d'ailleurs des toiles pour peindre à l'huile au format "paysage)

La ligne d'horizon sera à hauteur des yeux du spectateur et l'accrochage du tableau fini sera lui aussi à mettre à hauteur des yeux pour respecter la perspective du tableau.

Sur les photos ci-dessus, vous pouvez constater que sur celle avec l'arbre, la ligne horizontale en partant du haut, laisse peu de ciel, un tiers, alors que celle avec l'église intègre deux tiers de ciel.

 

Règle des trois plans en peinture :

 

-Le premier plan : net, couleurs chaudes (bruns et rouges) et valeurs foncées.

-le deuxième plan : couleurs qui vont passer progressivement vers le froid (ocres, jaunes et verts)

-Le troisième plan : couleurs floues et froides avec des bleus gris et des violets, car l'atmosphère brumeuse se charge de poussières.

 

"Paysage montagneux" Jacques Fouquières 1621

 

fouquieres.jpg

 

 

C'est grâce aux diverses tonalités de ces trois plans, que l'on pourra donner l'impression de profondeur et de perspective.

Ne pas oublier de construire le sujet à partir du point de fuite et les lignes de fuite, de façon à produire un effet de profondeur avec des sujets éloignés qui deviennent de plus en plus petits.

 

Les impressionnistes pour traduire les sensations naturelles du plein air, utilisaient les couleurs primaires et leurs complémentaires et ne rajoutaient que très rarement le gris.

Tenir compte de la couleur du ciel qui va influencer les couleurs du paysage.

 



09/10/2013
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 541 autres membres