Mon atelier de peintre

Mon atelier de peintre

L'HISTOIRE DES CHAUSSURES DANS LA PEINTURE

Sur des peintures rupestres datant d'il y a 13 000 à 15 000 ans, des chasseurs portent des bottes en peau d'animal et en fourrure.

 

La découverte de la momie Ötzi datant de 5300 ans montre une chaussure composée de plusieurs types de cuir, fermée par un lacet avec une semelle crantée.

 

 

replique-de-la-chaussure-oetzi-712x421

 

 

Dans l'Egypte ancienne, 3000 ans av. J-C, les sandales pour se protéger de la chaleur du sable, sont fabriquées en fibre de papyrus.

 

11-537184

 

 

 

Au Moyen-Âge, apparaît la "poulaine". Plus longue était la pointe, plus noble était le porteur de ces chaussures. L'extrémité pouvait mesurer jusqu'à 50 cm.

 

1487079870

 

 

La poulaine se portait accompagnée de sa galoche en bois, le patin. La précieuse pointe était ainsi protégée de la boue des rues et le porteur s'en trouvait rehaussé d'autant.

 

Le clergé réprouvait ces chaussures, car le bout pointu permettait aux hommes de relever la robe de la demoiselle en face et surtout, elles les empêchaient de s'agenouiller pour prier...

 

A la Renaissance, en Italie entre le XVe et le XVIe siècle, les "chopines" (ancêtres des chaussures à semelles compensées) apparaissent. 

Protégeant ainsi pieds et robes de la boue.

Les femmes nobles et surtout les courtisanes les utilisaient pour se mettre en valeur ou plutôt en "hauteur".

 

Les Françaises succomberont à cette mode.

 

La chaussure était faite de liège, de bois ou de métal. Recouverte avec du cuir, du brocart ou du velours.

Souvent assorties aux couleurs des robes et finies avec des perles et des broderies.

 

Shoemuseum_Lausanne-IMG_7291

 

Elles pouvaient mesurer jusqu'à 60 cm de hauteur :

 

 

 

17520_8

 

 

 

Sans titre

 

 

 

Chaussures dangereuses pour la marche et peu confortables.

Les femmes devaient être accompagnées d'un ou deux valets contre lesquels elles s'appuyaient.

 

Sur le tableau "Les époux Arnolfini" de Jan van Eyck, on peut voir en bas à gauche des chaussures avec deux talons :

 

 

The_Arnolfini_portrait_(1434)
 
chaussures1

 

 

Louis XIV met des chaussures à haut talons parfois de 12 cm. Seul le roi et la haute noblesse portaient des talons rouges.

Le roi fera rajouter sur ses chaussures des rubans, des garnitures en dentelle et des pompons.

 

 

Portrait_of_Louis_XIV_of_France_in_Coronation_Robes_(by_Hyacinthe_Rigaud)_-_Louvre_Museum

 

 

 

DQg-QwUX0AA8R4k

 

 

 

Les femmes portent des mules à talons en satin et en soie :

 

 

chau4

 

 

 

Pour les femmes, sous Louis XV :

 

Chaussure1_8

 

 

 

Souliers de la reine Marie-Antoinette :

 

Un-rare-soulier-de-la-reine-Marie-Antoinette-vendu-aux-encheres-dimanche

 

 

 

 

 

Les-escarpins-de-Marie-Antoinette-vedettes-d-une-vente-aux-encheres

 

 

Avant 1858, les deux pieds étaient de la même forme, sans différentiation droite et gauche.

Chacune et chacun devait "former" la chaussure à son pied au prix de cors et ampoules...

 

 

 

En 1858, Alexis Godillot va apporter une révolution dans la chaussure.

 

 

mr godi

 

 

En effet, celui-ci va créer un pied droit et un pied gauche, une semelle en cuir, l'imperméabilité du dessus de la chaussure grâce à une gomme tirée du latex naturel et des tailles différentes pour les chaussures.

 

Les soldats pendant la guerre de Crimée seront équipés par ses "godillots" apportant ainsi la richesse et la postérité à Alexis Godillot.

Il créera une vaste usine à Saint Ouen et emploiera 3000 ouvriers.

 

 

119822869_o

 

 

 

 

"Les godillots" de Vincent van Gogh (1886)

 

 

f_0255

 

 

 

Ce ne fut pas toujours le "pied" que de porter des chaussures dans les siècles passés...



16/09/2022
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 498 autres membres