Mon atelier de peintre

Mon atelier de peintre

LE RAPPORT DES COULEURS ENTRE ELLES

LE RAPPORT DES COULEURS ENTRE ELLES.

 

 

Newton (1642-1727)

 

 

 

Mathématicien et philosophe anglais qui s'est intéressé à la décomposition de la lumière blanche à travers un prisme, dans son "Traité d'optique sur les réflexions, réfractions, inflexions et les couleurs de la lumière". Il donne une première idée de la notion de longueurs d'ondes.

Le premier il montre que la couleur est composée d'un nombre infini de nuances colorées, (Castel parlera plus tard de 144 tonalités et de 700 coloris visibles).

Il a aussi inventé le premier téléscope en 1671.

 

 

Newton est également le premier à proposer un classement des couleurs sous la forme d'un cercle :

 

Les 3 primaires : Rouge, Bleu et Jaune.

 

Les 3 secondaires :  Rouge + Bleu = Violet (formé à parts égales de rouge et de bleu) mais si la dominante est le rouge, on obtient le Pourpre, si c'est le bleu dominant la couleur sera "Jacinthe".

                              Jaune + Rouge = Orange

                              Bleu + Jaune = Vert (Vert + Jaune = Kaki)

 

 

 

LE CERCLE CHROMATIQUE

 

 

 

 

 

 

Les couleurs chaudes

 

Elles vont du vert-jaune au rouge, elles rendent les objets plus grands et plus proches des yeux du spectateur.

 

Les couleurs froides :

 

Elles vont du vert au violet. Ces couleurs sont associées avec les tons de bleu et vert. Les couleurs froides donnent l'impression de s'éloigner du spectateur.

 

 

 

 

 

Un petit exercice qui devrait vous intéresser, pour trouver la complémentaire d'une couleur.

Prendre un petit carré de couleur, placez en son centre un point noir.

Positionnez ce carré sur un fond noir.

Fixez le point central pendant 30 secondes, puis regardez dans le bas de la feuille sur le blanc en dessous du carré noir, la couleur complémentaire apparaîtra dessus.

 

Allons y avec cet exemple ci-dessous :

 

 

 

 

 

FIXER LE POINT NOIR PENDANT 30 SECONDES

 

REGARDEZ JUSTE AU-DESSUS, EN DESSOUS DU CARRE NOIR

 

 

Le carré est JAUNE donc sa complémentaire est le...

 

BLEU : JAUNE + ROUGE = ORANGE (complémentaire)

 

JAUNE : BLEU + ROUGE = VIOLET (complémentaire)

 

ROUGE : JAUNE + BLEU = VERT (complémentaire)

 

 

 

Eugène Chevreul (1786-1889)

 

 

 

Chimiste français, célèbre pour ses recherches fondamentales sur les couleurs.

Nommé professeur de chimie et directeur des teintureries de la Manufacture des Gobelins en 1824, il s'intéresse aux matières colorantes et découvre l'indigotine, donnant le bleu indigo.

Devant le mécontentement des teinturiers qui observent que certaines teintures ne donnent pas sur la laine les couleurs qu'ils attendent, il remarque tout d'abord que quelques colorants ne sont pas chimiquement stables, mais surtout il devine que les problèmes ne sont pas de nature chimique, mais optique.

 

Léonard de Vinci avait déjà noté que les couleurs s'influencent réciproquement losqu'elles sont vues l'une à côté de l'autre.

 

Chevreul avait remarqué que si l'on plaçait par exemple un JAUNE près d'un VERT, il prenait la nuance VIOLETTE.

Il a découvert "La loi du contraste simultané des couleurs"

 

L'oeil produit la couleur manquante, la complémentaire, pour former un équilibre neutre dans notre cerveau.

Un peintre au lieu d'employer un VERT mélangé sur une palette, mélange mécanique, va appliquer sur la toile une touche de JAUNE juxtaposée à une touche de BLEU, de façon à ce que la couleur se mélange par simple perception. On obtient alors un mélange optique.

 

Delacroix, Monet, Renoir, Sisley et bien d'autres se sont inspirés du traité de Chevreul, ils inventèrent ainsi le Pointillisme (Seurat)

 

 

 

 

L'oeil du spectateur devient le lieu de mélange des couleurs.

 

 

 

Johann Wolfgang Von Goethe (1794-1832)

 

 

 

 

Il a inventé des rapports numériques entre les couleurs basés sur les longueurs d'onde des rayons visibles de la lumière.

Les valeurs de lumière établies par Goethe sont :

 

JAUNE = 9

ORANGE = 8

ROUGE = 6

VERT = 6

BLEU = 4

VIOLET = 3

 

Ces valeurs en lumière, vont se transformer en taches de couleurs pour faire un tableau harmonieux.

 

Le JAUNE (9) est trois fois plus lumineux que le VIOLET (3), il doit donc occuper une surface trois fois plus petite que sa complémentaire.

 

Tout cela explique sans doute notre fascination pour certaines peintures, celles devant lesquelles on reste muet, cherchant à comprendre pourquoi elles nous font autant d'effet...

La composition, le choix du sujet, les couleurs, mais aussi toutes ces informations dont nous n'avons pas conscience mais que notre oeil nous transmet.



20/07/2012
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 661 autres membres