Mon atelier de peintre

Mon atelier de peintre

LES FLEURS DANS LA PEINTURE

 

La représentation florale occupe une place importante depuis la Haute Antiquité.

Les fleurs sont présentes dans les peintures murales égyptiennes, dans les villas romaines.

Les fleurs sont associées au culte des dieux et incarnent la nature.

Au début de l'ère chrétienne, les hommes d'Eglise proscrivent la représentation des fleurs dans l'iconographie religieuse, interdit exceptionnellement levé pour la rose.

Les fleurs réapparaitront dans l'Occident chrétien après les croisades.

Les Croisés rapportent de nouvelles espèces et l'intérêt grandit pour l'étude de ces plantes et les jardins botaniques récemment créés.

Dans la deuxième moitié du XVIe siècle, la botanique devient une science à part entière, avant elle faisait partie de la médecine.

La science avance et les artistes utilisent des verres grossissants pour l'étude des plantes.

 

Grâce à l'herbier de Léonard Fuchs (1542) les artistes peuvent exécuter le rendu des herbes et des fleurs.

 

 

 

 

 

 

Dürer (1503-1531) a fait d'admirables études à l'aquarelle.

 

 

 

 

 

 

 

Les trois fleurs les plus peintes : la rose, l'iris bleu et le lys.

 

La place des insectes :

 

Sous l'influence calviniste, les insectes volants et rampants apparaissent dans les compositions florales et donnent une valeur symbolique proche des "vanités".

 

-La mouche (symbole de péché, associée au mal)

 

-Le papillon (chrysalide d'où le papillon sort, symbolise la transformation spirituelle et la résurrection)

 

 

Les fleurs :

 

-La rose (symbole de l'amour, blanche symbole de pureté, rouge évoque l'amour divin et le sang du                       Christ)

 

-Le lys (la beauté, la chasteté, la pureté)

 

-La violette (modestie, humilité, soumission à la volonté divine)

 

-L'iris (associé à la Vierge Marie, symbolise la Trinité)

 

-L'oeillet (ressemble à un clou et évoque la passion du Christ. Dans les portraits des XVe et XVIe siècle, il               symbolise les fiancailles et la fidélité).

 

 

 

"Portrait de la famille Anselme" Maerten de Vos (1532-1603)

 

 

 

Dans ce tableau, la tulipe apparait pour la première fois!

 

La tulipe: du perse "toulipan" (qui désigne le turban) est importée de Constantinople et devient au XVIe siècle une des fleurs les plus représentée, symbolisant le luxe, la puissance et la richesse.

Elle est introduite en Europe vers 1560, et séduit Louis XIV, qui en fait la fleur officielle de la cour, avant de devenir le symbole de la Hollande.

 

 

 

De 1634 à 1637, on parle de "tulipomanie", le bulbe de tulipe devient un objet de spéculation...

On offre 30 000 florins pour 3 bulbes, alors que les maisons les plus chères en bordure des canaux à Amsterdam coûtaient 10 000 florins et que le salaire annuel d'un artisan ne dépassait pas 300 florins...

Les bourgeois hollandais dépensent des sommes folles, puis les cours s'effondrent ruinant ces commerçants.

 

"Nature morte aux tulipes et autres fleurs" Ambrosius Boschaert l'Aîné vers 1605

 

 

 

Le succès des livres de botanique et les commandes des manufactures font de la peinture de fleurs un sujet très prisé.

Beaucoup de femmes peintres ont abordé ce sujet.

 

Blanche Odin (1865-1957) aquarelliste.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un des plus grands peintre de fleurs :

 

Henri Fantin-Latour (1836-1904)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec les impressionnistes, les fleurs vont devenir des taches colorées sous la lumière et le soleil...

 

 
Paramètres
§
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
-
=
Backspace
 
Tab
q
w
e
r
t
y
u
i
o
p
[
]
 
Return
 
 
capslock
a
s
d
f
g
h
j
k
l
;
'
\
 
shift
`
z
x
c
v
b
n
m
,
.
/
shift
 
 
English
 
 
alt
 
alt
 
 
Paramètres
 
Paramètres


23/11/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 684 autres membres